LA DÉCLARATION DU COMMANDEMENT GÉNÉRAL DES YPG SUITE AU VOTE DE LA RÉSOLUTION DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU

Publié le 25/02/2018

Voici la déclaration des YPG, adressée comme le veut l'usage aux « médias et à l'opinion publique » :

La résolution 2401 du Conseil de sécurité de l'ONU, adoptée le 24 février 2018, prévoit clairement un arrêt des hostilités sur tout le territoire syrien, incluant la ville d'Afrin, pendant un mois pour faciliter l'accès humanitaire. Nous, les Unités de Protection du Peuple (YPG), saluons cette résolution et nous déclarons que nous sommes prêts à la respecter en cessant toutes les hostilités contre tous nos ennemis, exceptés les terroristes de Daech, en nous réservant cependant la possibilité d'exercer le droit de légitime défense en cas d'agression par l'armée turque et ses alliés à Afrin.

Nos unités s'engagent également à sécuriser et à faciliter l'entrée des délégations des Nations Unies et des organisations humanitaires dans les zones sous notre contrôle à Afrin. Nous nous engageons en outre à faciliter l'arrivée de l'aide humanitaire et médicale et à traiter les situations d'urgence médicales causées par l'armée turque et ses alliés extrémistes qui ont ciblé des zones résidentielles et des installations vitales.

Nous, les Unités de Protection du Peuple, appelons toutes les parties en conflit sur le territoire syrien à respecter la résolution de cessez-le-feu du Conseil de Sécurité des Nations Unies et à s'engager comme nous à soutenir et à mettre en œuvre cette résolution.

Commandement Général des YPG
25 Février 2018

Retour aux communiqués