Communiqué - La duplicité du calife Erdogan ne doit tromper personne

Publié le 20/11/2016

Sur des mots d'ordre comme « non au terrorisme, oui à la démocratie », « PKK=DAESH=YPG=PYD » et « stop au soutien du terrorisme en Europe » (sic), quelques islamofascistes turcs se sont rassemblés aujourd'hui place de la République à Paris pour soutenir leur leader Erdogan. Comble de la duplicité et du cynisme, pendant ce temps, le calife Erdogan vengeait Al-Baghdadi, le calife de DAECH. En effet, aujourd'hui le Rojava a été massivement bombardé par l'artillerie turque : la région de Chahba et le village de Tel Madiq, que les FDS avait libérés de DAECH la semaine dernière, ont été copieusement pilonnés. Un peu plus tard, c'est l'aviation turque qui a bombardé violemment des villages aux alentours de la ville de Manbij (ancienne place forte de DAECH, d'où étaient notamment partis tous les terroristes ayant frappé la France le 13 novembre 2015 et que les FDS avaient libérée en août dernier) : les villages de Chekh-Nasser, Kara-Wera, et Aylan ont ainsi été frappés par l'aviation turque vers 17h40. Nous déplorons pour le moment la mort de 4 combattants des FDS (plus précisément de la Brigade de libération de l'Euphrate).

Aujourd'hui encore, pendant la triste mascarade des soutiens d'Erdogan à Paris, l'armée turque, une des plus puissantes au monde, a frappé le Rojava pour venger DAESH des défaites subies contre les FDS.

Retour aux communiqués